Connexion    
 ou Enregistrement
  • Accueil
  • Pyrene HandBall Tarbes Louey Juillan

 Bas   Précédent   Suivant

(1) 2 3 4 ... 42 »


Re: SAISON 2017-2018: inscriptions, réinscriptions, renseignements....
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne

Contribution le : 09/07 22:59:32
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les vidéos pour l'été
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne

Contribution le : 09/07 22:46:54
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Euro 2018 féminin - Equipe de France
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
L'EURO 2018 EST BIEN LANCE
Cliquez pour afficher l

Avec le tirage au sort des poules de qualification ce vendredi à la Maison du Sport français à Paris, l’EURO féminin de handball 2018 est officiellement lancé… Et les mascottes Rok et Koolette ont dévoilé leurs nouveaux habits. Si la France est qualifiée au titre du pays organisateur, les qualifications qui débuteront en juin prochain permettront à 15 équipes de participer à ce premier championnat d’Europe organisé sur le territoire national. Jeudi, la FFHandball a déposé le dossier de candidature, avec la Belgique et l’Espagne, pour l’Euro masculin 2022. Enfin, le tirage de l’Euro 2017 en Slovénie, avec notamment l’équipe de France féminine U19, a aussi été effectué jeudi à Paris lors de la 10e Conférence des secrétaires des fédérations nationales organisée par l'EHF à Paris.

Cliquez pour afficher l


#EHF Euro 2018 féminin - Les poules de qualification
32 équipes sont en lice pour obtenir leur billet pour l’Euro 2018. La 1e phase se déroulera du 9 au 11 juin avec deux groupes de trois équipes qui livreront 2 qualifiées pour la seconde phase qui réunira 28 équipes réparties dans 7 groupes de 4. La 2e phase débutera par les tours 1 et 2, les 27 et 28 septembre 2017, puis du 21 au 25 mars 2018 (tours 3 & 4), enfin du 30 mai au 3 juin 2018 (tours 5 & 6). En plus de la France, 15 équipes seront qualifiées : les deux premières de chaque groupe et la meilleure 3e. Pour rappel, l'EHF EURO 2018 féminin se disputera du 30 novembre au 16 décembre 2018 dans les villes hôtes suivantes : Brest, Montbéliard, Nancy, Nantes, et Paris. Le tirage au sort a effectué en présence des internationales Blandine Dancette, Frida Tegstedt (Suède), Loïs Abbingh (Pays-Bas) et Silje Solberg (Norvège).
Groupe 1 : Norvège - Croatie - Ukraine - Suisse
Groupe 2 : Monténégro - Pologne - Slovaquie - Italie
Groupe 3 : Suède - Serbie - Macédoine - qualifié A
Groupe 4 : Roumanie - Russie - Autriche - Portugal
Groupe 5 : Danemark - République tchèque - Slovénie - Islande
Groupe 6 : Espagne - Allemagne - Turquie - Lituanie
Groupe 7 : Pays-Bas - Hongrie - Biélorussie - qualifié B

#EHF Euro 2018 féminin - Rok et Koolette paradent à nouveau
Et comptent bien les montrer partout et à tout le monde ! Rok, l’ours et Koolette, la fouine, sont désormais investis d’une nouvelle mission : diffuser l’effet HANDBALLISSIME aux quatre coins de l’Europe afin que l’EURO féminin de handball 2018 connaisse un grand succès populaire. Les deux comparses ont le bénéfice de l’expérience après une campagne - très réussie - lors du Championnat du monde masculin de handball 2017. Finies les vacances, place à la promotion de l’Euro 2018 féminin qui se déroulera en France du 30 novembre au 16 décembre 2018. « Le Championnat du monde terminé, nous avons reçu beaucoup de demandes de supporters et de clubs pour savoir si les mascottes allaient continuer de vivre dans les clubs, rapporte Sylvie Pascal Lagarrigue, Présidente du Comité d’Organisation de l’EHF EURO 2018. Nombreuses sont les personnes à avoir demandé le rachat des costumes et la création de supports de communication à leurs effigies. » Face à un tel engouement, le Comité d’organisation, en accord avec l’EHF a donc décidé de prolonger l’aventure des mascottes.


#EHF Euro 2022 masculin - La candidature des 3 pays est déposée
Il faudra patienter jusqu’au congrès de l’EHF des 21 et 22 juin 2018 à Édimbourg (Écosse) pour savoir si la France, avec la Belgique et l’Espagne, organisera le Championnat d’Europe masculin de 2022. Depuis la création des championnats d’Europe en 1994, la France n’a jamais accueilli le tournoi, ni féminin, ni masculin. Après le Mondial 2017 en janvier prochain, la France s’inscrit dans une démarche ambitieuse et porteuse de dynamisme pour le développement du Handball. Cet Euro 2022 sera disputé avec 24 équipes réparties en 6 poules de 4 équipes, puis 2 poules au tour principal, et les demi-finales et finales. Dans le dossier de candidature, la Belgique accueillerait 1 poule de tour préliminaire, la France 3 et l’Espagne 2. Les 2 poules du tour principal seraient en France et en Espagne, et les finales en France. Joël Delplanque a reçu à Paris ses homologues belge, Piet Moons, et espagnol, Francisco Blazquez, pour signer l’acte de candidature. Cette réunion collégiale a également rassemblé des membres du Conseil d’Administration de la FFHandball, Pascal Wettle, Sylvie Pascal-Lagarrigue et le DTN Philippe Bana.

#U19 - Tirage au sort des poules de l’Euro 2017 en Slovénie : 27 juillet au 06 août
Sortie victorieuse du tournoi de qualification mi-mars en Slovaquie, l’équipe de France U19 sera ambitieuse en Slovénie pour l’Euro 2017. Après un stage à Limoges et à Tours début juin, deux tournois sont au programme des Bleuettes : en Roumanie avec aussi la Russie et les Pays-Bas (23 au 25 juin) puis à Apt pour le Trophée Corine Chabannes avec l’Espagne, la Roumanie et la Russie. Les Bleues rejoindront ensuite Celje pour disputer l’Euro pour lequel le tirage a été effectué jeudi soir à Paris. Pour atteindre le tour principal avec le maximum de points, la France devra devancer l'Espagne, l'Allemagne et la Serbie. Pas simple.
Groupe A : Hongrie - Suède - Roumanie - Pays-Bas
Groupe B : Russie - Croatie - Norvège - Macédoine
Groupe C : Espagne - France - Allemagne - Serbie
Groupe D : Danemark - Slovénie - Portugal - Monténégro

Contribution le : 09/07 22:42:26
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Mondial 2017 féminin - Equipe de France
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
Mondial 2017 - Trèves pour les Bleues

Le tirage au sort du prochain Mondial qui se déroulera du 1er au 17 décembre 2017 en Allemagne, a été effectué ce mardi 27 juin. Comme promis, les vice-championnes olympiques évolueront à Trèves située à moins d’une heure de la Moselle.

Consultez le site officiel

Les Bleues n’évolueront pas à domicile mais pas bien loin non plus de la Moselle, à une heure de route, et de son club phare Metz où évoluent de nombreuses internationales. Le plus célèbre des Messins, Olivier Krumbholz, a estimé que « cette poule A était très dense. La Roumanie essaie de revenir avec un nouveau coach ambitieux : l’équipe dépendra aussi de la forme de Cristina Neagu. La Slovénie présente des arguments solides et l’Angola a créé la surprise aux derniers J.O. Quant à l’Espagne, après quatre défaites consécutives dramatiques, elle mettra un accent particulier face à l’équipe de France. » Les Handballeuses françaises peuvent espérer un soutien massif de leurs supporters, au moins sur le tour préliminaire avec cinq matches au programme, du 1er au 8 décembre.

Les quatre premières équipes de chaque poule seront qualifiées pour les huitièmes puis KO système jusqu’à la finale disputée à Hambourg. Les Bleues croiseront avec la poule B et disputeront, le cas échéant, leur huitième et leur quart à Leipzig.

Le tirage au sort
Poule A à Trèves : France - Roumanie - Espagne - Slovénie - Angola - Paraguay
Poule B à Bietigheim-Bissingen : Norvège - Suède - République tchèque - Hongrie - Argentine - Pologne
Poule C à Oldenburg : Danemark - Russie - Brésil - Monténégro - Japon - Tunisie
Poule D à Leipzig : Pays-Bas - Allemagne - Serbie - Corée-du-Sud - Chine - Cameroun

Tour préliminaire : 1er au 8 décembre (horaires à venir)
Samedi 2 décembre : France - Slovénie
Dimanche 3 décembre : Angola - France
Mardi 5 décembre : France - Paraguay
Jeudi 7 décembre : France - Espagne
Vendredi 8 décembre : France - Roumanie

Huitièmes de finale à Magdebourg et à Leipzig : 9 au 11 décembre
Quarts de finale à Magdebourg et à Leipzig : 12 et 13 décembre
Demi-finales à Hambourg : 15 décembre
Finales à Hambourg : 17 décembre

Contribution le : 09/07 22:38:25
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne

Contribution le : 09/07 22:30:48
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
LDC F : Metz s’offre un tirage favorable, Brest retrouvera Rostov-Don
1 Juillet 2017 | Europe > Champion's League

Le tirage au sort de la Ligue des Champions a eu lieu à Ljubljana et on en sait un peu plus sur ce qui attend les clubs français cette saison. Les Messines, attendues au tournant après leur jolie épopée en 2017 jusqu’aux quarts de finale, débuteront l’aventure dans un groupe favorable. Pour sa toute première fois en revanche, Brest n’a pas été épargné ...

Metz aura le privilège de l’expérience
Malgré les départs de Slađana Pop-Lazić, Tamara Horacek ou de Camille Aoustin, précieuses dans l’exercice 2016/2017, l’équipe de Metz a toutes les armes en sa possession pour triompher du groupe D dans lequel le tirage de la Ligue des Champions l’a envoyé ce vendredi 30 juin. Renforcé par le retour au pays de Laurisa Landre et de Manon Houette, le collectif d’Emmanuel Mayonnade reste stable et en confiance : ce sera là son principal atout pour aller chercher la jeune équipe de Budućnost, le néophyte Bietiegheim ou le vainqueur du tournoi de qualification numéro 1.

Les Dragonnes savent battre les Monténégrines, elles l’ont prouvé la saison passée : peut-on imaginer autre chose qu’une victoire face à un collectif en pleine restructuration qui a vu partir toutes ses stars à l’intersaison ? Exit Cristina Neagu, partie à Bucarest ou Katarina Bulatović, transférée au Rostov-Don de Siraba Dembélé et de Fred Bougeant. Plus de Dragana Cvijić, engagée au Vardar d'Amandine Leynaud et d'Alexandra Lacrabère, ni de Kinga Achruk, rentrée en Pologne : Budućnost a fait le pari de l’avenir. Pour sa première participation, Bietiegheim n’en est pas moins un opposant qui peut faire frémir : Tess Wester, Maura Visser, Angela Malestein ou Martine Smeets … les Néerlandaises ont participé à écrire l’aventure d’une équipe qui n’a pas perdu un seul match de Bundesliga la saison passée, ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire du championnat. Elles ont ainsi détrôné le bien connu Thüringer, qui devrait néanmoins se qualifier pour les phases de groupe. Enfin, il faudra également se méfier des Vipers de Kristiansand, favorites du premier tournoi de qualification. Le club norvégien qui a recruté les sœurs Lunde a quelques tours dans son sac ; on retrouve ainsi quelques internationales - Malin Aune, Emilie Arntzen ou Marta Tomac – dans l’effectif qui jouera également sa première Ligue des Champions.

Brest dans un groupe de la mort
Même avec beaucoup de volonté, il aurait été difficile de faire pire pour le baptême de Brest, invité par l’EHF dans la compétition reine. Alors certes, le petit poucet du bout du monde a de grandes ambition et un recrutement de qualité – on pense aux Serbes Pop-Lazić et Stoijlković, aux Suédoises Idehn et Sand ou à Sophie Herbrecht, sortie de sa retraite pour l’occasion – néanmoins, il sera bien difficile d’aller chercher les autres équipes du groupe B. Impossible n’est pas Breton, les joueuses de Laurent Bezeau retrouveront les Russes de Rostov qui les avaient fait tomber en coupe EHF avant de la remporter. Elles se frotteront aux tenantes du titre, les Hongroises de Györ qui ont choisi Stine Oftedal et Anja Althaus pour renforcer un collectif déjà blindé. Enfin, elles défieront les Danoises du FC Midtjylland, complètement rodées à l’exercice européen.

Dans les autres groupes, on retrouve également plusieurs nouveaux : Nykøbing Falster HB, champion danois, et Vistal Gdynia, champion polonais. On pourra aussi signaler l’hémorragie à Larvik : pas moins de 11 joueuses ont quitté le club cet été, Amanda Kurtovic et Marit Frafjord ayant décidé de rejoindre Bucarest, où prolongent Camille Ayglon-Saurina et Gnonsiane Niombla.

Groupe A : CSM Bucuresti – Nykøbing Falster HB – RK Krim Mercator – Vistal Gdynia
Groupe B : Györi Audi ETO KC – Rostov-Don – FC Midtjylland – BREST BRETAGNE HB
Groupe C : HC Vardar – Larvik – FTC Rail Cargo Hungaria – Qualifié 2*
Groupe D : Budućnost – METZ HB – SG BBM Bietigheim – Qualifié 1*
* Tournoi 1 avec Vipers Kristiansand, HC Gomel, Podravka Koprivnica et Kastamonu Belediyesi ; tournoi 2 avec Thüringer HC, CB Atlético Guardés, H65 Höör et Hypo Niederösterreich.

Les matchs de la phase de groupe débuteront le week-end du 6 au 8 octobre pour s’achever à la veille de la trêve internationale, le week-end du 17 au 19 novembre.

Contribution le : 09/07 22:29:52
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
LSL
Dunkerque refoulé de la coupe EHF !
le 27 juin 2017,


Après avoir fini sixième du dernier championnat, Dunkerque pensait bien avoir le droit à son invitation à la coupe EHF la saison prochaine. Les instances européennes en ont décidé autrement.

Il n’y aura pas, pour la troisième saison consécutive, trois clubs français sur la ligne de départ de la coupe EHF la saison prochaine. Si Toulouse il y a deux ans et Créteil la saison passée avaient pu bénéficier d’une wild-card, l’EHF a refusé l’invitation à Dunkerque pour la prochaine édition, laissant donc Saint-Raphaël et Chambéry comme les deux seuls clubs engagés dans la compétition. On pensait pourtant que le passé européen du club nordiste, avec sa participation à la finale de la compétition en 2012 et ses deux apparitions en Champions League en 2014 et 2015 auraient suffi à convaincre les décideurs européens, mais de toute évidence ceux-ci ne l’ont pas entendu de cette oreille. « Ne pas jouer cette coupe d’Europe est une vraie déception. On avait des arguments à faire valoir, notre expérience récente dans les compétitions européennes notamment. Je ne sais pas exactement quels sont les critères sur lesquels nous avons été jugés, mais je reste beau joueur. On sait aussi qu’une victoire dans un match à notre portée en première partie de saison nous aurait évité ce genre de tracas » explique le président dunkerquois Jean-Pierre Vandaele, dont le club va quand même poser appel de la décision, au cas où. « Des fois que des clubs se désistent, car ils n’auraient pas les moyens de jouer cette coupe EHF. Faire cette coupe d’Europe tenait à cœur à tout le monde au club, sportivement mais aussi pour avoir la possibilité de montrer de manière positive notre ville. Mais cette désillusion va nous forcer à travailler encore plus la saison prochaine pour nous qualifier automatiquement ». Le club nordiste, qui ne jouera donc que les compétitions nationales à partir de septembre, a-t-il payé la note des éliminations prématurées de Toulouse et Créteil ces deux dernières saisons, défaits dès leur entrée en lice après avoir obtenu une invitation ? Nul ne le saura sans doute jamais. Toujours est-il qu’après la non qualification de Saint-Raphaël en Champions League la saison passée, c’est la deuxième désillusion en deux ans dont souffrent les clubs français au niveau européen.

Contribution le : 09/07 22:28:15
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: News handball France
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
Développement
La crise de croissance du handball français ?
le 28 juin 2017, par Isakovic
Brèves | France | Non classé
Tweet

Depuis longtemps le sujet faisait débat au sein des instances du handball français. Il semblerait que cela soit désormais officiel : le handball français est-il victime du succès de ses équipes nationales ? Une récente étude, très intéressante, réalisée par la FFHB et l’Observatoire du sport français de l’université de Poitiers révèle que la situation devient de plus en plus tendue au niveau local dans les petits clubs.

Après les nombreuses médailles gagnées par les équipes de France de handball depuis ces 10 dernières années, le handball français fait face actuellement à une vraie crise de croissance. Devenu le 6ème sport national avec près de 550 000 licenciés, la gestion au quotidien par les quelques 2300 clubs est de plus en plus compliquée. Les effectifs au sein de la FFHB ont explosé : +52% en l’espace de 10 ans alors que le nombre de clubs stagne, voir baisse, dans le même laps de temps.

Les résultats de l’étude pointent du doigt les problèmes liés à l’accueil des nouveaux licenciés et la saturation des infrastructures. Si 79,8% des clubs estiment leur situation générale satisfaisante ou très satisfaisante pour la saison 2016/17, l’avenir pourrait ne pas être aussi rose. En effet, alors que le potentiel de nouveaux licenciés est estimé par l’étude à 51.414, de nombreux clubs font état d’une saturation de leur capacité d’accueil. 29,4% estiment avoir atteint le maximum de leur capacité d’accueil de nouveaux licenciés, tandis que 26,6% pensent se trouver à 90% de cette capacité. Les régions les plus touchées par cette saturation sont Provence-Alpes-Côte d’Azur (50% des clubs à 100% de leur capacité d’accueil) et l’Ile-de-France (42,5%). Cette situation alarmante s’explique par 3 raisons principales : la disponibilité des équipements, la situation financière des clubs et le développement de l’encadrement. Ainsi 29,6% des clubs citent les ressources humaines bénévoles comme premier sujet d’inquiétude pour l’avenir et 55,2% estiment avoir un nombre d’éducateurs sportifs insatisfaisant ou peu satisfaisant. Pour 22,6% des clubs, la situation financière est la préoccupation numéro un. Parmi les clubs en difficultés financières, 46,2% estiment que ces difficultés proviennent des baisses de subventions publiques, loin devant la baisse des partenariats avec les entreprises (20,4%).

Pour 18% des clubs, les équipements est le sujet majeur. Le manque d’équipements est pour 54% des clubs la principale limite à leur développement. Le manque de créneaux horaires disponibles est pointé du doigt : 58,4% des clubs n’ont bénéficié d’aucun nouveau créneau horaire en 2016/17. Cet état de crise est également le fait d’une forte concurrence avec les autres disciplines. En effet, un gymnase local est souvent utilisé par d’autres sports indoor comme le basket ou le volley…et les créneaux d’utilisation ne sont pas extensibles !

Même si aujourd’hui, la grande majorité des clubs vivent grâce à l’appui et aux aides des collectivités, la relation entre ces dernières et les clubs de handball est assez hétérogène. Parmi les quatre niveaux de collectivités, la région est celui avec lequel les relations sont à la fois les moins satisfaisantes (41,4% de réponses négatives) et les moins significatives (31,2% des clubs jugeant cette relation « sans objet »). Sans surprise, c’est avec les communes que les relations sont les plus étroites (seuls 0,6% des clubs estimant cette relation « sans objet ») et les plus fructueuses : 53,8% des clubs les jugent satisfaisantes et 27% les estiment très satisfaisantes.

Alors que les dirigeants du handball français viennent à peine de digérer la réforme des territoires et ont dans le viseur l’ouverture de la Maison du Handball fin 2018, juste avant l’Euro féminin organisé en France, il s’agirait également de réfléchir à donner des moyens en régions pour aider le développement de nouveaux clubs (nombre qui stagne depuis bientôt 20 ans) et ainsi faire émerger de nouveaux lieux de pratique.

Contribution le : 09/07 22:27:02
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Equipes de France jeunes
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
U21 - Les U21 deuxièmes de l’AirPort Trophy
Cliquez pour afficher l

L’équipe de France U21 était présente à Zurich pour le traditionnel rendez-vous du AirPort Trophy. Avec une défaite et deux victoires dans ce tournoi à quatre équipes, les Tricolores terminent deuxièmes. Un rang qui indique, si c’était nécessaire, que rien n’est garanti pour cette équipe favorite au titre mondial dans trois semaines à Alger.

Le coach des Bleuets à beau s’en défendre, l’équipe de France est bien favorite au titre mondial. « Je ne m’en défends pas, j’essaie d’être dans le réel, coupe Yohann Delattre. Aujourd’hui, on ne fait plus peur à personne. Il faut en avoir conscience mais ce n’est pas pour autant qu’on ne travaille pas bien. Ce n’est pas un propos de circonstance. » L’équipe de France s’est présentée dans sa meilleure configuration à Zurich mais elle n’a pas remporté ce tournoi, en raison de la défaite survenue face à l’Allemagne, la troisième d’une série entamée à l’Euro l’été dernier en demi-finale de l’Euro, en passant par Pessac, il y a deux mois. « À Oléron, la préparation était axée sur les aspects physique et handballistique. Le tournoi de Zurich faisait partie d’un champ d’expérimentations et cela nous a permis d’entrer réellement dans la préparation avec l’ensemble des forces vives sous la main, souligne le gardien des Barjots. Nous avons pu mesurer qu’en plus des ressources physiques et techniques, il faut des ressources mentales. Ce groupe n’en est pas dépourvu mais il faut construire cette ambition. » En ouverture, les Bleuets avaient dominé les Suisses puis avaient conclu le tournoi dimanche avec une victoire maîtrisée sur l’Espagne, malgré un petit relâchement au milieu de la seconde période.

« En passe de trouver les ingrédients »
À Abbeville, deux nouveaux matches seront au programme des U21. Face à l’Islande, Yohann Delattre attend que ses garçons « continuent le travail entrepris à Zurich. L’objectif est de rester dans les intentions du match de l’Espagne et d’aller plus loin. » En somme poursuivre le travail. « Évaluer et oser, cela fait partie d’une préparation. Aussi, élargir notre champ d’action sur le plan tactique et voir si cela correspond aux garçons. Nous sommes en passes de trouver les ingrédients. » Si la défaite face à l’Allemagne peut agir comme une piqûre de rappel. « Nous avons travaillé des choses sur l’Allemagne lors des 20 premières minutes mais dès que nous avons baissé de pied, nous avons été en difficulté. » Au delà des performances sur le rectangle, le coach compte aussi s’appuyer sur l’état d’esprit d’une équipe uni qui veut retrouver l’or après avoir bouclé l’Euro 2016 en bronze. « Le groupe est sain avec un relationnel positif », apprécie Yohann Delattre.

Deux pivots en renfort
Gabriel Nyemblo (Sélestat Alsace HB) et Sacha Bouchillou (US Ivry HB) rejoindront le groupe à Abbeville jeudi et seront évalués samedi et lundi face à l’Islande afin, le cas échéant, de pallier aux « petits bobos » de Hugo Kamtchop-Baril. David Lorby et Junior Scott sortent du groupe mais ne sont pas pour autant éliminés de la course au Mondial. La sélection sera annoncée à l’issue du stage d’Abbeville avec très vraisemblablement 16 joueurs du voyage vers l’Algérie.

LES RÉSULTATS :
- 28 juin au 02 juillet : AirPort Trophy à Zurich
Vendredi 30 juin : Suisse - France : 23-34 (12-14) et Allemagne - Espagne : 28-25 (12-10)
Samedi 1er juillet : France - Allemagne : 24-28 (13-13) et Suisse - Espagne : 25-32 (11-17)
Dimanche 02 juillet : Espagne - France : 28-31 (8-16) et Suisse - Allemagne : 23-33 (8-16)
Classement : 1/ Allemagne 6 pts 2/ France 4 pts 3/ Espagne 2 pts 4/ Suisse 0 pt

LE PROGRAMME :
- 05 au 11 juillet : stage à Abbeville (Hauts-de-France) avec l’Islande
Samedi 8 juillet à 20h : France - Islande
Lundi 10 juillet à 20h : France - Islande

- 18 au 30 juillet : championnats du monde en Algérie
Groupe A : Allemagne - Norvège - Îles Féroé - Hongrie - Corée-du-Sud - Chili
Groupe B : France - Danemark - Qatar - Égypte - Slovénie - Suède
Groupe C : Espagne - Tunisie - Macédoine - Brésil - Burkina-Faso - Russie
Groupe D : Croatie - Islande - Algérie - Arabie-Saoudite - Argentine - Maroc

Mardi 18 juillet à 16h00 : France - Égypte
Mercredi 19 juillet à 18h00 : Suède - France
Vendredi 21 juillet à 10h00 : France - Slovénie
Samedi 22 juillet à 18h00 : Qatar - France
Lundi 24 juillet à 14h00 : France - Danemark
Huitièmes de finale : mercredi 26 juillet
Quarts de finale : jeudi 27 juillet
Demi-finales : samedi 29 juillet
Finales : dimanche 30 juillet



LE GROUPE : Gardiens : Medhi HARBAOUI (Istres Provence HB) - Romain MATHIAS (Saint-Raphaël Var HB) - Julien MEYER (Chambéry Savoie Mont-Blanc) / Ailiers gauches : Adama KEITA (Paris SG HB) - Etienne MOCQUAIS (USM Pontault-Combault HB) / Arrières gauches : Dylan GARAIN (Paris SG HB) / Demi-centre - arrière gauche : Romain LAGARDE (HBC Nantes) / Demi-centres : Lucas FERRANDIER (US Créteil HB) - Aymeric MINNE (Pays d’Aix UC) / Pivots : Sacha BOUCHILLOU (US Ivry HB) - Hugo KAMTCHOP-BARIL (Cesson-Rennes Métropole HB) - Gabriel NYEMBO (Sélestat Alsace HB) - Dragan PECHMALBEC (HBC Nantes) / Demi-centre - arrière droit : Melvyn RICHARDSON (Chambéry Savoie Mont-Blanc) / Arrières droits : Dima MEM (FC Barcelone) - Tom PELAYO (Dunkerque GLHB) / Ailiers droits : Florian BILLANT (Dunkerque Grand Littoral HB) - Yanis LENNE (Sélestat Alsace HB)

LE STAFF : Entraîneur : Yohann DELATTRE / Adjoints : Marc FERRON, Arnaud PARISY, Marc TEISSONNIÈRE (physique), Daouda KARABOUÉ (gardiens) / Médecin : Georges HADJEZ / Kinésithérapeute : Stéphane LAVIE / Chef de délégation : Philippe BOUTHÉMY.
Retourner à la liste

Contribution le : 09/07 22:24:21
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Equipes de France jeunes
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4427
Niveau : 49
HP : 242 / 1211
MP : 1475 / 33464
EXP : 47
Hors Ligne
U16 - En Tunisie pour finir
Cliquez pour afficher l



Sans événement international de référence à son programme, l’équipe de France U16 n’est pas pour autant en vacances : elle défie la Tunisie à Nabeul pour conclure la saison.

Depuis le début de la saison, la filière féminine innove avec des rassemblements plus orientés sur le développement individuel que sur le travail collectif. Le dernier stage à Porto-Vecchio organisé du 6 au 14 juin s’inscrivait dans cette logique : un groupe de dix-huit rassemblant des joueuses des générations 2000 à 2002 qui peuvent à tout moment être appelées à l’étage supérieur par Laurent Puigségur. Présentes en Corse, six joueuses ont été convoquées pour intégrer l’équipe de France U18 en vue du FOJE et de l’Euro en Slovaquie : Floriane André, Audrey Dembélé Paulette Foppa, Emma Jacques, Adja Ouattara et Mélina Peillon. « Depuis le début de la saison, nous avons entamé un cycle avec des stages de développement individuel, indique Pierre Taillé. C’est la volonté d’Éric Baradat de travailler en ce sens et cette orientation devrait prendre plus d’envergure encore la saison prochaine. »

Trois matches à Nabeul
La fédération tunisienne a invité l’équipe de France U16 pour un stage commun et trois tests matches à Nabeul. « Cette équipe visera en septembre la qualification pour le Mondial U18, explique Pierre Taillé. Nous avons rassemblé un groupe qui comprend des joueuses nées entre 2000 et 2002. Toutes ont le potentiel pour rejoindre les équipes U18 et U20 à l’avenir. C’est pourquoi nous souhaitons leur donner de l’expérience dans un contexte international. Nous avions procédé ainsi déjà l’an passé lors du tournoi Corine Chabannes à Apt. » Ou comment poursuivre l’accompagnement des joueuses dans leur parcours d’excellence.

LE PROGRAMME :
- 06 au 12 juillet : stage et 3 matches amicaux en Tunisie
Samedi 8 juillet à Nabeul à 17h00 : Tunisie - France
Dimanche 9 juillet à Nabeul à 17h00 : Tunisie - France
Mardi 11 juillet à Nabeul à 17h00 : Tunisie - France

LE GROUPE : Gardiennes : Camille CAVALIÈRE (Achenheim Truch) - Tifenn Le CLOAREC (Brest Bretagne HB) / Ailières gauches : Aminata CISSOKO (Aubervilliers) - Leslie-Joyce MAHOUVE (Cannes) / Arrières gauches : Alyssa COURAIS (Carrefour de Tivoli) - Zoé DESCAMPS (Lomme Lille) - Charlène GUERRIER (Longvic) - Maelys ICHECK (Meximieux) / Demi-centre - arrière gauche : Clarisse MAIROT (AS Besançon) / Demi-centres : Margot BERGFELD (Tyrosse) - Sarah NAVARRO-CANO (Lescar HB) - Lorine PERROT (Jacou HB) / Pivots : Anne-Emmanuelle AUGUSTINE (Réveil Sportif) - Inès SEGUR (Toulouse) / Arrières droites : Chloé LAHILLE (Tournefeuille HB) - Clara PRETRE (Angers) / Ailière droite : Mélanie HALTER (Hislhenheim) - Margot KERSAUSON (Landi Lampaul)

LE STAFF : Entraîneur : Pierre TAILLÉ / Adjoints : Jonathan MOUTON - Franck PROUFF - Jessica BARBIER / Médecin : Philippe PAULIN / Kinésithérapeute : Guillaume LELAURE / Chef de délégation : Daniel GOUGEON

Contribution le : 09/07 22:22:18
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut
(1) 2 3 4 ... 42 »