Connexion    
 ou Enregistrement
  • Accueil
  • Pyrene HandBall Tarbes Louey Juillan

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 (2) 3 »


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF Cup (F)
Tirage abordable pour Nantes et Brest
le 24 novembre 2016, par Dalibor
Brèves | Coupe EHF

image: http://i1.wp.com/handnews.fr/wp-conte ... 3426.jpg?resize=640%2C427
Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

Le tirage au sort de la coupe EHF féminine avait lieu ce matin. Et les deux clubs français encore engagés s’en sortent plutôt bien.

Finis les matchs à élimination directe, ce sont désormais des groupes qui attendent les seize dernières équipes qualifiées en coupe EHF, à l’instar de la formule mise en place chez les hommes il y a trois ans. Placées dans les pots 3 et 4, les équipes françaises allaient forcément rencontrer des noms connus, mais elles ne s’en sortent finalement pas trop mal.

Dans le groupe A, les Nantaises affronteront notamment les Suédoises de Sävehof, éliminées de la Champions League malgré quelques coups d’éclat, comme leur victoire face aux Norvégiennes de Larvik. Ces trois dernières saisons, les Scandinaves avaient passé l’écueil du premier tour de la plus grande compétition européenne, sans jamais atteindre les quarts de finale. Elles partiront légitimement favorites d’un groupe où Nantes croisera aussi les Allemandes d’Oldenburg, tombeuses de Fleury au second tour (29:22, 23:26) et les Danoises de Randers qui se sont qualifiées sur le fil face aux Polonaises de Lublin au tour précédent (28:27, 23:23).
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
Jan Basny : Pas de préférence »

image: http://i0.wp.com/handnews.fr/wp-conte ... 5448.jpg?resize=300%2C200
Jan BASNY-République Tchèque-281115-5448« Je n’avais pas de préférence en termes d’adversaire » nous disait l’entraineur nantais Jan Basny juste après le tirage. « Mais on peut penser que les équipes les plus fortes ne sont peut-être pas dans notre groupe. En tout cas, ce qui est positif, c’est qu’on n’ira pas jouer en Russie et pour la gestion des repos, c’est une bonne chose. Sur le papier, la poule est abordable, mais ce n’est pas forcément indicateur de ce qui se passera sur le terrain ».
Brest avec Leipzig et Krasnodar

image: http://i2.wp.com/handnews.fr/wp-conte ... 5292.jpg?resize=300%2C200
Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

Brest a également toutes ses chances pour finir dans les deux premières places qualificatives pour les quarts de finale de la compétition. Chaque groupe ayant droit à son repêché de Champions League, celui des filles de Laurent Bezeau sera allemand, le HC Leipzig. Après avoir fini leur phase de poules avec une seule victoire en six matchs, les Allemandes ont été éliminées au nombre de buts marqués à l’extérieur dans les confrontations directes par les Russes d’Astrakhanochka. Les coéquipières d’Anne Hubinger (38 buts en six matchs) ont surtout encaissé de sérieuses défaites dans la compétition, perdant de 23 buts à domicile face au Vardar Skopje (22:45) avant de repartir les valises pleines de Macédoine la semaine dernière (24:41).
Bezeau : « Il y avait plus difficile comme groupe »

image: http://i2.wp.com/handnews.fr/wp-conte ... 6610.jpg?resize=300%2C200
metz-bbh-6610-BezeauLes Bretonnes seront également accompagnées des Russes de Kuban Krasnoadar, tombeuses de l’Hypo NÖ au tour précédent, et des Hongroises d’Alba Fehervar, où évolue la Française Claudine Mendy. « Il était difficile d’éviter une grosse équipe puisqu’à ce stade de la compétition, il n’y a que de bonnes formations. J’aurais préféré éviter une équipe russe mais il n’y avait que 25% de chances que cela arrive » analyse Laurent Bezeau, le coach brestois, sur le site de son club. « Maintenant, il faut aussi reconnaître qu’il y avait plus difficile comme groupe, je pense au C avec Rostov, Bietigheim, Erd et Trondheim. Il faudra qu’on se batte pour être dans les deux premiers. La grosse difficulté résidera dans le fait de devoir gérer un calendrier dantesque entre la LFH et la Coupe EHF. Pendant deux mois, on va jouer tous les trois jours ».

Dans les autres poules, Rostov et Erd, tombeuses d’Issy-Paris au second tour, se croiseront dans le groupe C, certainement le plus relevé de tous avec également les Allemandes de Bietigheim et les Norvégiennes de Trondheim. Le groupe D apparait très équilibré, avec les Norvégiennes de Glassverket, éliminées de la poule de Metz en Champions League, les Allemandes de Metzingen, les Russes de Lada Togliatti et les Danoises de Nykøbing

Contribution le : 26/11/2016 05:29
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF Cup (F) – J1
Brest et Nantes démarrent en fanfare
le 8 janvier 2017,

Quelle première journée ! En déplacement en Allemagne, Brest et Nantes se sont largement imposés, respectivement à Leipzig (34-15) et à Oldenburg (37-30). Deux jolis succès qui leur permettent, déjà, de marquer leurs territoires.
Leipzig – Brest 15-34 (6-13)

On savait Leipzig diminué (Minevskaja, Mietzner, Hubinger, Kudlacz absentes) et en proie au doute depuis plusieurs semaines… Brest – de son côté sans Marta Mangue et Marie Prouvensier – le savait et ne s’est pas fait prier. Dans leur Arena, les Allemandes se sont fait très sévèrement corrigées par des Bretonnes survoltées. Muraille défensive, rouleau compresseur offensif : telle a été la recette des filles de Laurent Bezeau pour marcher sur une formation jaune et bleue trop jeune et inexpérimentée. En tête à la mi-temps (13-6), Maud-Eva Copy – la meilleure marqueuse du match avec Allison Pineau, 6 buts – et les siennes ont tout écrasé en seconde période pour terminer sur un 25-10 lors des trente dernières minutes. La gifle reçue par les filles de Norman Rentsch est à mettre dans le même rayon que celles infligées par le Vardar en Ligue des Champions (24-41 puis 22-45). Après leur défaite face à Oldenburg dans la semaine en championnat (24-36), cette seconde déroute va être difficile à gérer pour les Allemandes. Du côté brestois, évidemment, l’heure peut être à la satisfaction. « Gagner à l’extérieur de 19 buts, c’est forcément une belle perf’, note Laurent Bezeau. Je dois modérer un peu le résultat parce qu’il manquait des joueuses en face mais c’est vrai que c’était aussi le cas chez nous et les filles présentes ont su montrer que les blessées ne manquaient pas trop. Gagner en déplacement, c’est le meilleur moyen de commencer cette phase de poules. »

Samedi prochain (18h), dans leur Arena, les Bretonnes affronteront le Kuban Krasnodar qui sera, très clairement, une autre paire de manche. Les filles de Yevgeny Trefilov ont également remporté leur premier match face à Fehervar (31-26). Un succès lourd de sens aussi puisqu’elles menaient déjà largement à la mi-temps (18-8). Viktoriya Zhilinskayte (6 buts), Marina Sudakova et Julia Gariaeva (5 buts chacune) ont été les principales artisanes du succès russe. A noter les huit buts de Biljana Bandelier – meilleure marqueuse du match – et les trois réalisations de Claudine Mendy côté hongrois.

Classement : 1. Brest 2 points / 2. Kuban 2 pts / 3. Fehervar 0 pt / 4. Leipzig 0 pt

Vfl Oldenburg – Nantes 30-37 (11-19)

Avant la rencontre, Leszek Krowicki, l’entraîneur d’Oldenburg, avait expliqué que, à ses yeux, Nantes était le favori de sa poule… Après le match tout en maîtrise du NLA sur le parquet allemand, il ne risque pas de changer d’avis. En effet, les Roses ont dominé d’une main de fer leur adversaire du jour. Après avoir mis un coup d’accélérateur juste avant la mi-temps pour prendre une avance confortable (11-19), les filles de Jan Basny sont parvenues à contourner la défense 4-2 allemande en seconde période pour ne pas se faire trop inquiéter. Au-delà du score finalement large (30-37), c’est la nouvelle démonstration offensive du NLA qui est à mettre en lumière. Si Malin Holta a terminé meilleure marqueuse avec sept buts, il faut aussi souligner les six réalisations de Esther Schop et Jovana Stoiljkovic, les cinq buts d’Isabell Klein et Pauline Coatanea, bref, une vraie réussite offensive collective. Ce succès est également important car Nantes se déplacera à nouveau, la semaine prochaine, à Sävehof. Reversées de Ligue des Champions, les Suédoises seront probablement le plus gros morceau pour les Roses en vue de la suite de la compétition. Sävehof, au contraire des Françaises, jouera deux fois de suite à domicile : face à Randers ce dimanche (15h) puis face à Nantes samedi prochain (16h).

Classement : 1. Nantes 2 pts / 2. Sävehof 0 pt (-1J) / 3. Randers 0 pt (-1J) / 4. Oldenburg 0 pt
Dans les autres groupes…



Les quatre autres rencontres du groupe C et D se sont disputées hier. Dans le C, Rostov a battu Erd (27-24). Sans Fred Bougeant, toujours retenu en France pour des raisons administratives, les Russes ont très bien négocié leur entrée en matière après leur déception de l’élimination de la Ligue des Champions. Bien en place en défense, Siraba Dembele – 5 buts, meilleure buteuse avec Anna Vyakhireva – et les siennes, ont su mettre en place un jeu rapide qui a déstabilisé les Hongroises. A noter, tout de même, les neuf buts de Katarina Krpez côté Erd. Mariama Signaté a pour sa part marqué une fois. Dans le même groupe, Bietigheim a battu Trondheim (39-33).

Dans le groupe D, Metzingen a parfaitement débuté sa phase de groupe en battant Glassverket à l’extérieur (22-16). Avec un seul but inscrit durant les dix minutes au retour des vestiaires (8-9 puis 9-16), les Norvégiennes se sont pris les pieds dans le tapis face à une très solide formation allemande. Débuts idéals donc pour Wendy Obein et ses coéquipières. Dans le même temps, Nykobing a fait exploser la défense du Lada Togliatti (35-23).

Contribution le : 08/01 14:08:09
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
La chaine L'Équipe diffusera les matches de Nantes et Brest en Coupe de l'EHF féminine.

Handball - Médias - La Coupe EHF féminine diffusée en clair sur la chaine )

La Coupe EHF féminine diffusée en clair sur la chaine L'Équipe

La chaine L'Équipe a décidé de suivre le parcours de Brest et Nantes en Coupe de l'EHF féminine, compétition organisée par la Fédération européenne de handball. Elle a acquis trois matches des phases de poule. Les anciennes internationales Valérie Nicolas et Nodjalem Myaro commenteront ces rencontres en compagnie de Benoît Cosset et Raphaël Sebaoun.

À partir du samedi 14 janvier, les téléspectateurs pourront suivre Brest-Kuban (17h50). La chaîne diffusera ensuite Nantes-Randers (le 21 janvier à 18h00) et Nantes-Oldenburg (le 4 février à 16h00). Les deux clubs auront pour objectif de terminer à une des deux premières places de leur groupe, afin de se qualifier pour les quarts de finale.

Contribution le : 13/01 06:00:56
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF F : c'est tout bon pour Brest et Nantes
14 Janvier 2017 | Europe
Résumé de lé 2e journée de Coupe EHF.
A domicile face à Krasnodar (27-21) ou en déplacement à Sävehof (36-23), Bretonnes et Ligériennes ont remporté un deuxième succès en autant de matchs. Et pour les Nantaises, cela sent déjà bon la qualification.

Deux journée passées, quatre matchs joués, et les clubs français font pour l'instant honneur à leur rang. Déjà vainqueurs en déplacement lors de la première journée de la phase de groupes, Brest et Nantes ont bissé ce samedi. A l'Arena, c'est un costaud européen qui se pointait pourtant, en la personne du Kuban Krasnodar, coaché par l'emblématique Evgeny Trefilov. Et les Russes ont effectivement été solides, en prenant le meilleur départ. Leur attaque prenait le pas sur la défense des locales et Koroleva leur permettait de faire la course en tête (5-7, 17e). Puis les Bretonnes ont pris la mesure de leurs adversaires, Krasnodar a commencé à perdre un ballon et à manquer des tirs, et le BBH a pris les commandes (12-10, 27e). Geiger, encore une fois précieuse (5 buts), et Le Hir se relayaient pour creuser cet écart en début de seconde période (18-13, 39e), et malgré les efforts russes, Brest tenait, s'offrant même une fin de match sans souci (26-18, 53e). Ce succès permet aux joueuses de Laurent Bezeau de prendre seules la première place de leur poule, avec un succès d'avance sur leurs adversaires du soir et Fehérvar, où elles se rendent dans une semaine. Une nouvelle victoire aurait alors des airs de qualification...

BREST – KRASNODAR
27 – 21 (14-11)

Brest
Gardiennes : Dangueger et Darleux.
Joueuses de champ : Toublanc (¾), Tissier (¼), Geiger (5/9), Durand (3/3), Le Hir (½), Copy (0/3), N'Gouan (2/3), Pineau (4/8), Rassinoux (0/1), Iziquiel (0/2), Tizi (0/1), N'Tsama Akoa (4/6), Limal (4/8), Desgrolard.
Entraîneur ; L. Bezeau.

Krasnodar
Gardiennes : Kalinina et Salarskaya.
Joueuses de champ : Zakarian (2/7), Danshina (2/4), Svitanko (0/1), Dyachenko (¼), Sudakova (½), Uskova (2/3), Koposova (0/2), V. Zhilinskayte (3/8), Y. Zhilinskayte (1/1), Gorshenina (2/4), Koroleva (5/6), Antonova (2/3), Liscevic (0/3).
Entraîneur : E. Trefilov.



La qualification, si les Nantaises en sont loin, elle s'en rapprochent après un second succès aussi impressionnant que le premier. Après le +7 à Oldenburg, les Ligériennes ont fini avec un... +13 à Sävehof, leader quasi intouchable du Championnat suédois. Face à une équipe composée d'internationales suédoises, et pas des moindres (Bundsen, Oden, Roberts...), les Françaises ont été énormes et n'ont laissé aucune chance aux locales : 3-0 d'entrée (4e), +7 au quart d'heure (10-3), +10 au repos (19-9) et donc une énorme boucherie au final, orchestrée par Pauline Coatanéa, Malin Holta (7 buts chacune) et consorts. Pour leur deuxième expérience européenne seulement, les joueuses du NLA se montrent impeccables et sèment des promesses match après match. La réception samedi prochain de Randers, autre équipe invaincue, ressemble là-aussi à une énorme occasion de mettre un pied en quarts de finale.

SÄVEHOF – NANTES
23 – 36 (9-19)

Sävehof
Gardiennes : Bundsen et Mouratidou.
Joueuses de champ : Ekenman (4/6), Lindvall (2/3), Oden (4/9), Krönell (2/3), Enhörning (2/4), Örtorp (2/2), Jensen (2/5), Karlsson (1/5), Petterson (0/4), Mellegard (2/5), Roberts (2/6).
Entraîneur : H. Signell.

Nantes
Gardiennes : Pierson et Callavé.
Joueuses de champ : Klein (0/3), Holta (7/9), Lignières (2/3), Mandrt, Schop (3/5), Chesneau (2/4), Ahanda (1/1), Stoiljkovic (4/6), Soulard (3/5), Clavel (1/1), Escribano (4/5), Coatanéa (7/8), Lawson (1/1), Ekoh (1/3).
Entraîneur : J. Basny.

Résultats et Classements

Groupe A
Randers (DAN) - Oldenburg (ALL), 28-24 ; Sävehof (SUE) - Nantes, 23-36.
1. Randers et Nantes, 4 pts ; 3. Sävehof et Oldenburg, 0.

Groupe B
Brest - Krasnodar (RUS), 27-21 ; Leipzig (ALL) - Fehérvar (HON), 21-34.
1. Brest, 4 pts ; 2. Krasnodar et Fehérvar, 2 ; 4. Leipzig, 0.

Contribution le : 15/01 23:19:07
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHFCup (F) – J4
Deux nuls pour les Français
le 30 janvier 2017,

Lors de la quatrième journée de Coupe EHF, Nantes et Brest ont chacun décroché le nul. Les Nantaises sur le terrain de Randers (26-26) et les Brestoises face à Fehervar (21-21). Le NLA continue sa marche vers les quarts de finale tandis que le BBH conserve également sa place de leader.
Brest – Fehervar 21-21 (7-11)

Exceptionnelle Maud-Eva Copy ! Une semaine après avoir douché les espoirs de victoire de Fehervar en Hongrie (25-25) en marquant dans les toutes dernières secondes du match, l’ailière brestoise a remis ça, devant son public, pour là encore sauver un très précieux point et arracher un nul inespéré face à ces mêmes hongroises. Une efficacité redoutable qui permet à Brest de s’éviter bien des tracas pour le moment.

Cependant, les similitudes entre les deux rencontres s’arrêtent là. En effet, autant la semaine passée, Brest était plus ou moins resté au contact avec son adversaire pendant tout le match, autant hier, les Bretonnes ne sont pas passées loin d’une grosse désillusion. Mal embarquées face à une défense hongroise solide, Brest a très longtemps peiné à trouver des solutions de tirs confortables (7-11, MT). Malgré une Cléopatre Darleux très solide en défense, l’attaque du BBH s’est heurtée pendant 50 minutes au mur hongrois. A tel point que, lorsque Daniela Piedade (5 buts) donna le +6 à son équipe (14-20, 50′), la soupe à la grimace commençait à se profiler pour les Bretonnes. Mais c’était sans compter sur une petite baisse de tension hongroise et une grosse dose de courage brestoise. En effet, arès avoir marqué 14 buts en 50 minutes, les filles de Laurent Bezeau parvinrent à en marquer 7 lors des 10 dernières restantes. Un sacré coup orchestré avec, dans les rôles principaux, Allison Pineau (7 buts) pour sonner la révolte et Maud-Eva Copy (6 buts) pour délivrer l’Arena en toute fin de rencontre. Ouf. (21-21, FT). « Ce qui a été fort en seconde période, c’est que les filles n’ont jamais baissé les bras, savourait Laurent Bezeau. Elles sont allées au bout de leurs ressources, certaines ont même fini en pleurs, elles sont vraiment allées au bout d’elles-mêmes. Ce n’est pas donc pas chanceux, c’est de l’abnégation et du courage. »

Ce nul, combiné à la victoire de Krasnodar à Leipzig (33-27) place le BBH à égalité de points avec les Russes. Mais, puisque Brest recevra les Allemandes, déjà éliminées, la semaine prochaine, ce sont bien les Hongroises qui ont désormais la pression en vue d’une éventuelle qualification en quart de finale de Coupe EHF.

Classement du groupe B : 1. Brest 6 points / 2. Kuban 6 pts / 3. Fehervar 4 pts / 4. Leipzig 0 pt

Randers – Nantes 26-26 (12-10)

Pour le coup, Nantes peut s’en vouloir. Après une nouvelle très belle partie à Randers, les Nantaises se sont fait rejoindre à cinq secondes de la fin, la faute à l’intenable Kathrine Heindahl (7 buts). Quatre minutes plus tôt pourtant, les joueuses de Jan Basny menaient de trois buts après le troisième but de Charlène Clavel (23-26, 56′)…

Dans le contenu du match, les Nantaises avaient d’abord réussi à se remobiliser après un début de match moyen (5-2, 10′). Avec Jovana Stoiljkovic (5 buts) pour montrer la voie, le NLA inscrit un 5-0 (5-7, 15′) mais se fait punir en toute fin de première période, la faute à deux exclusions de suite dont profitent leurs adversaires (12-10, MT). Sans Camilla Dalby, Gitte Andersen et Josefine Dragenberg, les Danoises redémarrent bien leur deuxième période (15-11, 32′) mais la vitesse de Pauline Coatanea (4 buts) permet aux Roses de rester au contact de leur adversaire (16-16, 36′). Toujours au coude à coude à quelques minutes du coup de sifflet final (22-22, 52′), Isabell Klein (3 buts), Beatriz Escribano (4 buts) et Charlène Clavel (3 buts) donnent trois buts d’avance aux leurs (22-25, 55′) avant le dénouement qu’on connaît.

Malgré ce match nul, Nantes conserve sa première place et pourrait se qualifier dès la semaine prochaine avec la réception d’Oldenburg, éliminé hier par Sävehof (33-37).

Classement du groupe A : 1. Nantes 7 points / 2. Randers 5 pts / 3. Sävehof 4 pts / 4. Oldenburg 0 pt


Dans les autres groupes…

Dans le groupe C, Rostov a pris les commandes après sa large victoire face à Bietigheim (34-24). « Mes joueuses ont parfaitement bien joué, elles méritent leur victoire, note Frédéric Bougeant l’entraîneur de la formation russe. Je ne suis pas seulement satisfait de ce succès, je suis également satisfait par la manière. » Il faut dire que Siraba Dembele et les siennes n’ont pas vraiment fait de détails. Largement en tête à la pause (19-11, MT), les Russes ont pu dérouler tranquillement en seconde. Alexandrina Cabral Barbosa et Ana Paula Rodrigues terminent meilleures buteuses côté Rostov avec 7 buts chacune tandis que Nina Müller termine meilleure marqueuse du match avec 9 réalisations. Dans l’autre match, Erd a corrigé Byasen (34-22) ce qui relance complètement la course aux quarts de finale. Les Norvégiennes ont explosé en seconde période (14-12, MT) sous les coups de butoir de Katarina Krpez (8 buts), Kinga Klivinyi et Mariama Signaté (6 buts chacune).

Classement du groupe C : 1. Rostov 6 points / 2. Erd 4 pts / 3. Byasen 4 pts / 4. Bietigheim 2 pts

Configuration identique dans le groupe D où rien n’est encore joué ! Nykobing a été tenu en échec par Glassverket (32-32) une semaine après avoir ramené le nul de Norvège (25-25). Emilie Christensen a marqué 10 buts pour les visiteuses. Lada, de son côté, s’est vengé de sa défaite face à Metzingen il y a sept jours (26-27) puisqu’au retour, les Russes ont battu les Allemandes (24-23). Au général cependant, les Tussies restent devant leur adversaire grâce au nombre de buts marqués à l’extérieur.

Classement du groupe D : 1. Nykobing 6 points / 2. Metzingen 4 pts / 3. Lada 4 pts / 4. Glassverket 2 pts

Contribution le : 02/02 00:52:48
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF Cup (F)
Sans briller Nantes se qualifie pour les quarts
le 4 février 2017,
Premières de leur groupe, les Nantaises recevaient les Allemandes d’Oldenburg, dernières. Un seul match nul suffisait pour se qualifier directement mais les coéquipières de Pauline Coatanea se sont inclinées dans la dernière minute 28-29. Une défaite sans incidence puisque la victoire de Randers face à Savehof (28-24) permet de les qualifier.

Sur les trois premières minutes on pensait que les Nantaises allaient largement dominer cette opposition face à des Allemandes venues amoindries (seulement 10 joueuses sur la feuille de match) et qui ne jouaient plus rien dans cette compétition. Mais les filles d’Oldenburg affichent un beau visage qui sème le doute dans les rangs français et ce jusque dans la dernière minute de la rencontre où les deux équipes étaient à égalité. Entre pertes de balle et tirs compliqués, le collectif de Jan Basny perd un peu son handball et se trouve mené (4-8, 15′). Pourtant Marion Callavé est bien en place dans son but et fait des arrêts mais ses coéquipières éprouvent un peu plus de mal sur le parquet. Mais les Roses se permettent de faire tourner et leur arme forte, Malin Holta fait son entrée après le quart d’heure de jeu et fait du bien. Quand elle ne se trouve pas en position de tireuse aux côtés de Béa Escribano, elle trouve des décalages pour Léa Lignères ou Charlène Clavel sur la gauche qui font une belle première période. Un coup de mieux sur la fin de première période où le NLA retrouve de la continuité et de la cohérence dans son jeu les place devant avant de rentrer au vestiaire (13-11, MT).
Le retour inespéré d’Oldenburg

En menant, pendant 25 minutes dans le deuxième acte, Jan Basny se permet d’exploiter l’intégralité de son banc avec les entrées de Julie Soulard, Camille Mandré et de Karichma Ekoh, des jeunes joueuses qui permettent aux cadres, largement sollicitées face à Issy-Paris de souffler un peu. Les Allemandes qui en revanche s’essoufflent avec très peu de joueuses disponibles ne peuvent que courir après le score sans jamais être réellement distancées. Mais tant Geschke, que Smits, Dolfer ou Jongenelen tentent le tout pour le tout qui leur permet de revenir. Les Nantaises, maîtrisent sans jamais tuer le match même si à 9 minutes du terme elles prennent trois buts d’avance (24-21, 51′). Une petite avance que les Allemandes se font le malin plaisir de rattraper en jouant très bien sur le jeu de transition face à une défense qui a du mal à replier. La fatigue physique sûrement due à l’enchaînement des matchs pour les filles de Jan Basny qui manquent clairement de lucidité lorsqu’elles sont font mener alors qu’il ne reste que trois minutes. Elles offrent une dernière cartouche à leurs adversaires dans la dernière minute qui est convertie et leur coûte les points de la victoire (28-29, FM). Une défaite sans incidence bien heureusement et qui leur permet quand même se qualifier pour les quarts de finale de cette Coupe EHF.

Contribution le : 04/02 21:32:59
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
LDC F : Metz aura tout tenté
4 Février 2017 | Europe > Champion's League
Après la mini déroute face aux Hongroises du FTC Rail Cargo, on craignait un peu le pire pour Metz dans son voyage en Macédoine pour affronter la terreur du Vardar. Et bien, si les championnes de France ont été à deux doigts de sombrer en début de seconde période, elles ont su faire le dos rond en défense et être les yeux dans les yeux dans le money-time où tout va se jouer sur un coup de dés, un poteau pour Grace Zaadi et un tir dans les buts messins vide pour Jovanka Radicevic. Une défaite 23-21 qui pourrait être celle des regrets au moment du décompte final de cette poule 1.

C’est sur la défense, la meilleure de la Champion’s League que les Messines vont faire front pendant 60 minutes. Tant qu’il y avait de la fraîcheur, elles vont aussi savoir répondre du tac au tac à une équipe du Vardar encore et toujours constituée de star mais où le collectif peine à trouver sa place. Le souci lorsque l’on aligne les noms et donc mathématiquement les égos, c’est qu’au final il n’y qu’une seule balle et il faut bien la partager. A ce petit jeu Metz va être bien plus efficace que le Vardar surtout que dans les buts, Mayssa Pessoa ne faisait pas trop d’éclats pour le grand bonheur des Lorraines qui pouvaient même se permettre de vendanger un peu. Le hic va commencer à arriver au quart d’heure de jeu… En bon élève de son maître Talent Dujshebaev, David Davis faisait tourner tout son monde, Lekic remplaçait Khmyrova, Lacrabère Lazovic, Herrem Mavsar, Penezic Damianovic, etc… bref le 7 changeait de A à Z alors que Metz devait encore faire avec 70% de son 7 de départ. Alors logiquement les Messines vont avoir un coup de moins bien et le payer cash avec un -3 à la 26° qui ne sentait pas bon du tout. Alexandra Lacrabère avait fait parler le bras, Andrea Lekic sa vision de jeu et tout était devenu très compliqué. Heureusement, Metz allait retrouver quelques vertus et limiter la casse à -2 alors que le -1 lui tendait les bras sur un dernier face à face de Sladjana Pop Lazic raté.

C’est au retour qu’on allait avoir la grosse peur pour les Championnes de France … Incapables de battre une Amandine Leynaud qui enchaînait les arrêts, elles n’arrivaient plus à contrer la diversité de l’attaque du Vardar. Et le score enflait, -3, -4, -5 et – 6 à la 42°. Clairement, on se disait que Metz avait pris la foudre et n’allait pas s’en relever. Sauf que le Vardar allait connaître quelques instants de … suffisance peut-être ? En tout cas, allait faire tout ce qu’il fallait pour que les Messines reviennent dans le jeu. Laura Glauser mettait le curseur au niveau de son ainée d’en face et les deux boutiques étaient fermées à double tour par la doublette de gardiennes tricolores. Et au final cela servait plutôt les intérêts messins. Petit à petit, elles allaient grignoter leur retard avec une Ana Gros très utile, pour en arriver à 2 unités à 5 minutes du terme du match. Une suspension d’Alexandra Lacrabère, un but direct de Laura Glauser, le Vardar jouant sans gardienne. Un 7 mètres sorti par toujours Laura Glauser face à toujours Alexandra Lacrabère, Camille Aoustin ayant laissé trainé un peu le bras sur un engagement d’Andrea Lekic. Les Françaises avaient la balle de match nul à 30 secondes de la fin du match… Un jeu en supériorité numérique, un mouvement bien posé et un tir de Grace Zaadi qui s’écrase sur le coin des buts d’Amandine Leynaud complètement prise à contrepied… Il ne restait plus qu’à Radicevíc à ramasser la balle et la projeter dans les buts vides à 8 secondes de la fin du match pour sceller un +2 assez heureux.

Il faudra voir comment le match retour début mars pourra se jouer aux Arènes… En tout cas, Metz n’a plus le choix, la victoire face aux Russes d’Astrakhan la semaine prochaine est impérative pour conserver à minima cette 4° place qualificative pour les quarts de finale.

A Skopje, Sport Center Jane Sandanski
Le samedi 4 février à 17h30
HC Vardar - Metz Handball : 23 - 21 (Mi-temps : 13-11)
4 000 spectateurs
Arbitres : MM Igor Covalciuc et Alexei Covalciuc (Monténégro)

Evolution du score : 3-3 5°, 5-5 10°, 6-6 15°, 9-7 20°, 12-10 25°, 13-11 MT - 16-12 35°, 19-14 40°, 20-16 45°, 20-16 50°, 22-20 55°, 23-21 FT.

Contribution le : 04/02 21:55:16
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF Cup (F)
Brest aussi qualifié pour les quarts
le 5 février 2017,



Comme les Nantaises, les Brestoises se qualifient donc pour les quarts de finale de la Coupe EHF et restent à la première place de leur groupe après leur victoire face à Leipzig (20-23).

C’est donc un beau 2/2 pour les clubs français encore engagés dans cette compétition. Même si les Brestoises étaient assurées de la qualification avant la rencontre (grâce à la victoire de Kuban sur Fehervar 24-31) elles ont scellé la première place de leur groupe après une belle victoire face aux Allemandes. Après leur défaite face à Nice, il fallait retrouver des ressources pour les filles de Laurent Bezeau pour ne pas perdre une nouvelle fois. Pourtant face à une équipe amoindrie (9 filles sur la feuille de match) il aura fallu attendre la deuxième mi-temps pour que les choses se décantent. Dans le premier acte les Brestoises ne parviennent pas à prendre le dessus (10-10, MT). Tout en ayant du mal à trouver les filets allemands, les coéquipières de Melinda Geiger (4/9) parviennent à faire la différence face aux filles de Leipzig qui ne lâchent rien. Les Brestoises l’emportent finalement (23-20, FM) et restent invaincues dans cette compétition. Elles joueront leur première place la semaine prochaine en Russie face à Kuban.

Contribution le : 07/02 00:12:19
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
LDC (M)
Hold-up parfait pour le PSG !
le 18 février 2017,

Il ne fallait pas rater ce rendez-vousà Flensburg pour continuer d’espérer une première place pour Paris. Pourtant mal embarqués, les Parisiens sont revenus en toute fin de match pour arracher la victoire à cinq secondes du terme (33-34, FM).

C’est parti sur les chapeaux de roue dans la Flensburg Arena. Les Parisiens avaient leur objectif en tête, terminer premier de leur poule. La victoire était donc obligatoire dans cette conquête derrière Barcelone qui n’a perdu qu’un seul de ses duels en Ligue des Champions depuis le début de la saison. En face, Flensuburg avait besoin des points pour assurer la qualification pour les huitièmes. Malgré un début de rencontre très ouvert avec beaucoup de buts, la tension se fait sentir à l’image des retrouvailles entre Uwe Gensheimer et Matthias Angersson qui sont animées et ce, dès le début du match. C’est en suite Nikola Karabatic qui est pris en grip par le public allemand. Le demi-centre du PSG est sifflé sur chacune de ses prises de balle. Cette atmosphère n’empêche pourtant pas les Parisiens de jouer leur jeu, du moins en attaque. En défense, l’affaire n’est pas aussi simple. La formation de Ljubvomir Vranjes parvient à répondre aux offensives de son adversaire sans jamais paniquer. Ces quelques errances défensives, laissent donc les coéquipiers de Lauge Shmidt faire le premier écart (15-13, 26′). Mais quand le portier de la formation allemande fait des arrêts en fin de première mi-temps, Thierry Omeyer a du mal à lui répondre (10% d’arrêts en première période), Flensburg en profite pour mener à la mi-temps de trois longueurs (18-15, MT).

Malgré le changement effectué dans le but de Paris, le début de deuxième mi-temps part sur les mêmes bases. Une formation allemande qui trouve facilement des solutions pour prendre quatre longueurs d’avance. Ce n’est pas Kentin Mahé et sa vitesse qui dira le contraire. L’international français se régale en trouvant des espaces pour finir à 6m face à Gorazd Skof. Pourtant le portier parisien se met doucement dans la rencontre pour faire des arrêts. Cela permet à Paris de réduire l’écart revenant à un but de son opposant du soir (25-24, 42′). Le passage en 0-6 côté français fait clairement du bien en face d’un attaque allemande qui ne trouve plus aussi facilement le chemin du but. Quand la défense va bien, Paris retrouve du jus pour prendre les devants après avoir été mené pendant plus de vingt minutes (27-28, 48′). La période de domination reste cependant assez courte. Si Noka Serdarusic a bien ajusté sa défense, Vranjes en fait de même. Une 0-6 beaucoup plus performante dans le duel qui leur permet de monter rapidement les ballons pour reprendre la main sur la rencontre (30-28, 51′). Kévin Moller qui a remplacé Matthias Andersson ne se montre pas timide malgré l’enjeu et fait des parades dans les dix dernières minutes. Des arrêts qui comptent pour les siens et qui font grandir l’écart (32-29, 54′). Rien ne semble pourtant atteindre le PSG réduit à 6 après l’exclusion de Luka Stepantic alors qu’il ne reste que quatre minutes à jouer. Les coéquipiers de Nikola Karabatic jettent toutes leurs forces dans la bataille en évoluant avec Daniel Narcisse au poste de pivot et reviennent (32-32, 28′). Dans une fin de match folle, Uwe Gensheimer gratte la balle alors qu’il reste moins d’une minute à jouer. L’ailier allemand est d’ailleurs à l’origine du dernier kung-fu qui est conclu par Nédim Rémili sur le buzzer pour offrir ce hold-up parfait aux Parisiens (33-34, FM). La course à la première place reste donc possible pour la bande de Serdarusic qui a eu chaud sur le parquet allemand.

Contribution le : 18/02 19:26:58
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les coupes d'europe: c'est ICI
Modérateur
Inscrit:
13/02/2008 18:09
De Lanne
Groupe:
Animateur Site
Post(s): 4432
Niveau : 49
HP : 242 / 1212
MP : 1477 / 34002
EXP : 49
Hors Ligne
EHF Cup (F) – 1/4
Du lourd pour Brest et Nantes
le 14 février 2017,

Ce matin avait lieu le tirage des quarts de finale de Coupe EHF féminine. Seuls quatre pays étaient représentés puisque chacun d’eux avait deux formations encore en lice. Nantes et surtout Brest n’ont pas été épargné par le tirage… Les Nantaises se rendront en effet à Metzingen, en Allemagne, tandis que Brest a hérité des Russes de Rostov, favori pour la victoire finale. Les matchs allers auront lieu sur le week-end du 4/5 mars et les retours la semaine d’après.

Randers (Danemark) – Nykobing (Danemark)
Bietigheim (Allemagne) – Kuban (Russie)
BREST – Rostov (Russie)
Metzingen (Allemagne) – NANTES

En cas de victoire des deux équipes françaises, un choc 100% LFH aurait lieu en demi-finale puisque le vainqueur du quart de finale 3 rencontrerait le vainqueur du quart de finale 4.

Contribution le : 18/02 20:27:35
_________________
"Répéter n’est pas recommencer". D.Constantini
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 (2) 3 »




Enregistrer votre réponse
Compte*
Nom   Mot de passe    
Message:*


Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]